Biographie

FR

Maxime Denuc est compositeur de musique électronique et instrumentale. En 2006, il cofonde le duo Plapla Pinky qui propose une approche singulière de la club music, entre rave, musique baroque et musique contemporaine. Le groupe a produit plusieurs disques et a été invité dans de nombreux clubs et festivals de qualité tel que Sonar (Es), Villette Sonique (Fr), Club Metro Kyoto (Jp), Skanu Mesz (Lv) ou Today’s Art (NL). A partir de 2014, le duo entame un travail autour de l’orgue qui donnera naissance à un disque et une œuvre de concert, Raver Stay With Me, créée en 2015 à la basilique Saint Sernin dans le cadre du festival Toulouse les Orgues, en partenariat avec les Siestes Electroniques.

En solo, les travaux de Maxime Denuc se déploient dans un large spectre musical :  son projet NL propose une transcription bruitiste des paysages de la mer du nord tandis que sa pièce Low met en scène la fragilité de la jeunesse dans une fiction cinématographique pour trois jeunes trombonistes. L’œuvre RCRCR se focalise quant à elle sur la puissance architecturale de l’église comme catalyseur d’émotions.Depuis le milieu des années 2000, Maxime collabore avec le spectacle vivant, notamment à Toulouse avec le chorégraphe Samuel Mathieu ou en Suisse avec le metteur en scène égyptien Omar Ghayatt.

En parallèle de ces travaux, il se consacre également à la recherche : après avoir obtenu une licence de musicologie à Paris-IV, il intègre le Master Musique de l’EHESS à Paris en 2016. Sa recherche, dirigée par l’historienne Karine Le Bail, s’intéresse aux dissonances entre les discours pluralistes des institutions musicales dominantes et leur application sur le terrain.

EN

Maxime Denuc is an electronic music composer and producer. In 2006, he co-founded Plapla Pinky, a duo noted for their atypical approach to club music, somewhere between rave, baroque and contemporary music. They released several records and were invited to perform at numerous top-notch clubs and festivals such as Sonar (ES), Villette Sonique (FR), Club Metro Kyoto (JP), Skanu Mesz (LV), Les Siestes Electroniques (FR) or Today’s Art (NL).

As a solo artist, Maxime Denuc covers a broad musical spectrum: Solarium is an organ-centric venture that relies on the emotional potency of sunrise to spawn an experience that is both musical and social ; NL strives to translate North Sea landscapes into noise; while Low stages the brittle nature of adolescence as a movie for three young trombonists.

His dissertation, directed by historian Karine Le Bail, focuses on the discrepancies between the pluralist rhetoric brandished by leading French and Belgian musical institutions, and their practical enactment in the field.

Principales performances / Main performances :

Villette Sonique, Paris (FR)
Musée du Quai Branly, Paris (FR)
Musee des Augustins, Toulouse (FR)
Basilique Saint Sernin, Toulouse (FR)
Cathédrale Saint-André, Bordeaux (FR)
Le Lieu Unique, Nantes (FR)
Friche Belle de Mai, Marseille (FR)
Sonar, Barcelona (ES)
Club Josef, Berlin (DE)
Schiev Festival, Brussels (BE)
Today’s art, Den Haag (NL)
Skanu Mezs, Riga (LV)
Monastère Santa Clara , Coimbra (PT)
RUC, Coimbra (PT)
Maus Habitos, Porto (PT)
Club Metro, Kyoto (JP)
SuperDeluxe, Tokyo (JP)
Dommune, Tokyo (JP)
Flussi Festival, Avellino (IT)
Dans Dakar, Stockholm (SW)
D-CAF Festival, Cairo (EG)
Vent Club, Cairo (EG)
Institut Français de Brazzaville (CG)